Ich liebe Berlin !

Image

Arrivés à bon (aéro)port après quelques secousses, c’est sous le soleil que nous avons été accueillis très chaleureusement par nos correspondants. Me voici pour la première fois en Allemagne, un pays dont je ne parle pas la langue. Finalement, pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour se sentir dépaysée !

Cependant, cinq ans de cours de français leur ont permis de parler notre langue presque couramment, ainsi il fut facile de communiquer. Je m’exprimais également en anglais, cela nous mettait sur un pied d’égalité pour qu’ils ne soient pas les seuls à fournir des efforts. D’ailleurs, je suis allée au cinéma avec l’une de mes correspondantes voir un film en VO non sous-titré!

Côté visites organisées, une croisière sur la Spree a eu lieu le mardi (unique jour de pluie de la semaine), tout le monde a pu apprécier la multitude de lieux importants dont nous nous sommes approchés. Et le jeudi, grâce à un guide, les coulisses du musée d’histoire naturelle nous ont été dévoilées.

Le lundi et mercredi ont été réservés à la FU, présentations et visites de ce pôle d’excellence.

Pendant que nos correspondants étudiés (et oui, ce n’était pas encore les vacances pour tout le monde !), nous en avons profité pour faire du tourisme entre français : Potsdamer Platz avec le Sony center, le mémorial juif aux effets labyrinthe suivi de la célèbre porte de Brandebourg, et pour finir, la visite du Reichstag audio guidée qui offrait une vu à 360° sur la capitale verte et cœur de l’Europe.

Et encore, cette vue est restreinte comparée à celle de l’antenne se trouvant à Alexanderplatz ! Ma correspondante m’a fait monter (plus exactement, prendre l’ascenseur^^) à la Fernsehturm. De là, on peut comparer l’est et l’ouest, voir l’étendu de la ville et dresser une liste de toutes les choses qu’il reste encore à visiter !

Image

au Reichstag

Image

au Naturkundemuseum    

Imagevue de la Fernsehturm

Image

A bientôt Berlin ;D

Un grand merci à l’UPMC et à la FU pour cet échange,

des liens d’amitié se sont tissés et les souvenirs ne sont pas près de s’effacer.

Advertisements